Préparez votre cession d’entreprise > Economique > Les travaux préparatoires à la cession d’entreprise

Les travaux préparatoires à la cession d’entreprise

Les travaux préparatoires à la cession d’entreprise.

Votre expert-comptable, auquel vous vous serez ouvert de votre projet de transmission de votre entreprise, doit vous aider à procéder à une analyse méthodique de la situation de votre société avant cession.
Cette analyse passe par 3 grandes étapes préalables à toute prise de contact avec un candidat repreneur :

1. le diagnostic global de l’entreprise
2. le « toilettage » des comptes
3. l’évaluation proprement dite

Nous allons examiner chacun de ces 3 points dans les articles suivants.

Aujourd’hui : premier article.

Le diagnostic global de votre entreprise avant cession

Un repreneur attend obligatoirement un diagnostic global sur votre entreprise à céder.

Il cherchera à la faire lui-même, mais c’est encore mieux si vous lui présentez tout fait.

C’est le premier point que votre expert comptable doit examiner avec vous.
Il doit préparer ce qu’on appelle le dossier de présentation de votre entreprise à tout candidat repreneur.

Potentiel de développement de votre entreprise

Le diagnostic fera ressortir les points forts et les points faibles qui déterminent le potentiel de votre entreprise.

• Outil de production
• Produits/services
• Avantage concurrentiel
• Clientèle
• Fournisseurs
• Salariés
• Organisation
• Juridique
• Analyse financière

N’oubliez pas que c’est ce potentiel de l’entreprise qui va intéresser votre futur repreneur, et non l’histoire ou simplement les résultats de ces 3 dernières années.

L’impact de votre personnalité sur la conduite de votre entreprise

Bien sûr qu’il est grand!
Mais, à l’inverse, il ne faut pas qu’il soit écrasant!

Votre rôle effectif dans les décisions opérationnelles quotidiennes de votre entreprise devra être décrit de façon objective.

Évaluez votre impact personnel au niveau des contacts avec :
• vos principaux clients
• vos principaux fournisseurs
• vos collaborateurs-clés
• vos banquiers

L’impact de votre personnalité peut être parfois tellement fort et déterminant dans la réussite de votre entreprise qu’un repreneur pourrait ne pas l’acheter, considérant que la valeur du fonds de commerce risquerait de s’en aller avec vous.

Si ce lien de dépendance entre l’entreprise et vous est trop fort, cela aura sûrement un impact à la baisse sur sa valorisation.

Donc à vous de structurer votre équipe de collaborateurs pour ne plus vous rendre indispensable à l’avenir …

Période d’accompagnement après cession de votre entreprise

Vous devez bien sûr prévoir aussi une période d’accompagnement pendant laquelle vous et votre repreneur travaillerez ensemble pour assurer une bonne transition, vis-à-vis des 4 cibles identifiées plus haut.

Si l’accompagnement est court (1 à 3 mois), votre rémunération sera incluse dans votre prix de vente.

Les particularités d’une entreprise familiale

Enfin évaluez clairement l’impact des liens familiaux sur les contrats de travail existants.
Cela peut apparaître un point de détail, mais c’est souvent un point de friction entre cédant et repreneur.

Certains de vos proches peuvent travailler dans votre entreprise.

Veillez à la cohérence entre leurs compétences, le poste occupé et le niveau de salaire aux conditions du marché.

Le sort de vos proches doit être évoqué bien avant votre prise de décision personnelle.
Le cas échant, qui supportera le coût d’un éventuel licenciement ?

Des salaires trop bas ou trop élevés auront naturellement une incidence sur l’évaluation de l’entreprise, puisqu’il s’agit de se rapprocher de conditions standard du marché.

Sécurisation de l’équipe de collaborateurs clés

Enfin, en dehors de liens familiaux, n’hésitez pas non plus à recommander à votre repreneur d’associer au capital un ou des « homme-clé(s) » de l’entreprise.
Cela le sécurisera tout le monde :

– vos collaborateurs, qui pourraient être tentés de faire valoir leurs talents ailleurs, ne connaissant pas encore le repreneur

– votre repreneur, qui pourra s’appuyer sur une équipe soudée pour assurer, a minima, la continuité de l’entreprise après votre départ.

 

Conclusion sur le diagnostic global :

Ce diagnostic nécessite une prise de recul, et surtout, un regard externe.
Parlez-en avec votre expert-comptable qui connaît votre entreprise depuis assez longtemps, pour vous éclairer, dans votre intérêt.

Action :
Réglez tous ces sujets impliquant des relations personnelles avant de traiter les chiffres.
Ils demandent de la réflexion, du doigté, … bref du temps.

 

Prochain article : le « toilettage » des comptes

Alexandre Tellier, Expert Comptable Commissaire aux Comptes

Tél : 01 40 26 35 75
www.a-t-consulting.com

 

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *